Shiatsu ?

C'est quoi le Shiatsu ?

Shi atsu : littéralement pression avec les doigts, le Shiatsu est une technique énergétique codifiée dans les années 1960 au Japon par Tokujiro Namikoshi.

Shizuto Masunaga, psychologue, élève de Namikoshi, estima qu'en apportant la théorie de la médecine traditionnelle chinoise au shiatsu, on gagnerait en efficacité. Il développe son propre style de shiatsu en incluant la théorie de la médecine traditionnelle chinoise, la psychologie et un système spécifique de 24 méridiens réguliers au lieu des 12 dans la médecine traditionnelle chinoise.

Namikoshi    Masunaga

 

 

 

 

 

 

 

Le Shiatsu est issu à la fois

  • des techniques ancestrales de massages japonais (Anma)
  • des massages chinois (Anmo)
  • des grands principes fondamentaux de la médecine traditionnelle chinoise (MTC) : Loi du Tao, Yin/Yang, méridiens, corps et mental indissociables, Kyo/Jitsu, ...

Le Shiatsu a pour but de favoriser une circulation harmonieuse de l'énergie dans le corps.

Cette circulation peut être faible, bloquée ou en déficit à un endroit du corps et être en excès dans un autre endroit. Rétablir cette libre circulation procure une intense sensation de bien-être car le corps et le mental en harmonie, s'assouplissent et retrouvent leur unité et leur liberté.

Cette pratique et vision holistique de l'être humain, s'inscrit alors pleinement dans le cadre de l'entretien de son capital santé et de la prévention des maladies.

Le Shiatsu possède donc un double rôle en amont et en aval de toute thérapeutique.

L'histoire du Shiatsu

L'origine

Selon la tradition, l’Inde serait le berceau de toutes les disciplines corporelles de bien-être. Enseignées par des moines bouddhistes, ces techniques se propagent d’un côté vers la Birmanie, le Cambodge, le Laos et la Thaïlande, de l’autre vers la Chine où elles se modifient sous l’influence conjuguée du Taoïsme et du Confucianisme.

Au Japon, la plus ancienne des techniques manuelles est nommée TEATE (mains dessus) et elle est mentionnée dans un texte datant de 2.000 ans. Entre les années 710/794, le Japon adopte, sous le terme de Kampo, le système médical chinois, qui utilise les massages (AN-MO et TUINA), l’acupuncture, la moxibustion et la pharmacopée chinoise.

Son évolution dans le temps

Au fil du temps, la technique manuelle chinoise, devient japonaise (Anma) et connait son apogée à l’époque EDO (1616-1867). Dans le livre Ampuku Zukai, écrit en 1827 par Shinsaï Ota, sont décrits les premiers protocoles de pressions, fondateurs du Shiatsu actuel.

À partir de 1868, la médecine occidentale est imposée et les disciplines manuelles par des pressions, vibrations, percussions et étirements perdent de leur importance, au profit de techniques curatives comme la chiropraxie, l’ostéopathie.

L’Anma devient une spécialité pratiquement réservée aux non-voyants, qui œuvrent sous la protection d’un diplôme d’état. En parallèle, se développe une pratique appelée « SHIATSU » en raison de la différence des résultats obtenus par la pression des doigts à la place des massages. Le mot Shiatsu apparait la première fois dans le livre Shiatsu Ryoho, publié en 1939, sous la signature de Tenpeki Tamai.

La première clinique à utiliser un protocole Shiatsu est ouverte par Tokujiro Namikoshi en 1925 et, en 1940, il ouvre la première école de formation de praticiens en Shiatsu. Sous son impulsion et les autorités de tutelle, en sa qualité de dirigeant de l’Association Japonaise de Shiatsu, le Ministère Japonais de la Santé, reconnait officiellement le Shiatsu en 1955.

De nos jours …

En 1957, le Ministère japonais de la Santé publie le livre « Théorie et pratique du Shiatsu », d’où est extraite la définition suivante : « Le Shiatsu est une technique qui utilise les doigts et les paumes des mains, pour exercer des pressions en des points déterminés, avec l’objectif de corriger des irrégularités de l’organisme, de préserver et d’améliorer l’état de santé et de contribuer à l’amélioration d’états morbides spécifiques ».

En 1964 le Shiatsu est enfin reconnu comme une pratique indépendante des massages.

En 1970, le Shiatsu fait son apparition en France grâce à des Maîtres comme Toru Namikoshi, Shizuto Masunaga,Wataru Ohashi, Yuchi Kawada, Tusgo Kagotani, RyotanTokuda, Hiroaki Izumo,...

Aujourd'hui il existe des styles différents de Shiatsu :

  • le Shiatsu Namikoshi, largement répandu au Japon et enseigné dans les écoles d'État japonaises,
  • le KohoShiatsu, du professeur Ryūhō Okuyama, repose sur la médecine traditionnelle chinoise,
  • le Shiatsu Masunaga, incorpore la théorie de la médecine traditionnelle chinoise et la psychologie,
  • le Shiatsu macrobiotique, développé par Shizuko Yamamoto, qui se caractérise par l'alimentation macrobiotique,
  • l'Ohashiatsu de Wataru Ohashi, dans le prolongement de l'enseignement de Masunaga,
  • le Shiatsu Yoseido, dit aussi Shiatsu Essentiel, fondé par Yuchi Kawada, élève de Namikoshi et de Masunaga, tient compte de la philosophie et de l'ésotérisme chinois (yin-yang, carré magique, livre des mutations),
  • le Shiatsu Yin, développé par Maître Takeuchi Nobuyuki,
  • le Shiatsu de Ryotan Tokuda, met l’accent sur l’entraînement du praticien afin qu’il chemine vers le geste juste,
  • le Shiatsu holistique, marie le shiatsu japonais, à la médecine traditionnelle chinoise et indo-tibétaine,
  • ...
×